La MoucheCommis voyageur nourrissant des rêves d’exil, standardiste prisonnière de sa fonction, employée méritante attendant son entretien annuel, collègue minable à l’occasion d’un départ à la retraite, salarié stressé lâchant les vannes le vendredi contre un subalterne ne pesant pas plus lourd qu’une mouche, lèche-bottes guettant la promotion, oppresseurs de la première heure, opprimés de tout poil : le monde de l’entreprise n’épargne personne, et surtout pas les faibles.Victimes de harcèlement, d’un licenciement abusif, de l’ennui ou de la tyrannie d’un supérieur hiérarchique, les salariés de ces douze histoires tentent de s’en sortir, chacun à sa manière. Et comme toujours dans la vie, il y a les chanceux, et les malchanceux.

Désirée Boillot écrit des nouvelles depuis 2002. Une soixantaine de ses textes ont été primés et figurent dans des revues ou des recueils collectifs parus à l’occasion des concours organisés dans l’hexagone ou en Belgique. Elle a également achevé deux romans.

 Marielle Taillandier, chef de fille du groupe parisien de "Récits de Vie" nous parle de ce livre :

"Je viens de lire avec plaisir le dernier recueil de nouvelles de Désirée Boillot, « La mouche », sur le monde du travail et de l’entreprise. Je peux vous dire que c’est un régal d’écriture et de pertinence, avec toujours la petite note d’humour, de cruauté, de tendresse qu’elle accorde à ses personnages aux noms choisis avec malice.

J’ai aimé son style toujours aussi fluide et savoureux, les personnages méprisables ou attendrissants, les situations, son imagination débordante, etc. Mais que de souffrances au travail en effet ! On y règle ses comptes, personnels ou professionnels, on amène au bureau ses propres drames et frustrations – je pense, pour en avoir connu, à ces hommes soumis à leur épouse qui se défoulent sur les femmes au boulot ; mais aussi à ces garces prêtes à tout écraser de leurs talons aiguilles pour plaire à leur patron. Sans oublier la promotion canapé…

Je ne peux donc que vous conseiller la lecture de La Mouche, aux Editions l’Harmattan : vous allez vous régaler ! "